Teotitlán Del Valle, au paradis du tapis mexicain !

Classé dans : Vie mexicaine | 0

En allant à la rencontre des artisans mexicains dans la région de Oaxaca, il est facile de se rendre compte de l’immense diversité des textiles indigènes. Chaque village possède sa propre spécialité selon : la matière tissée (coton, laine, soie…), la technique utilisée (tissage de ceinture ou à pédale) ou le type de pièce produite (chemin de table, tapis, huipil (blouse mexicaine)…). Le village de Teotitlán del Valle est reconnu dans le monde entier pour son tissage de tapis de laine. Ici tout est fait à la main de la teinture des fibres jusqu’à la confection. Ce travail est un héritage de la culture indigène et se transmet de générations en générations, il mérite d’être mis en avant et soutenu.

 

Teotitlán Del Valle et ses tapis de laine mexicains

Teotitlán Del Valle est un petit village de 5 000 habitants. Son nom signifie est du Náhuatl et signifie “Terre des dieux”. Il se dit que ce fut le premier village fondé par les zapotèques, une culture qui s’est fortement développée dans la région de Oaxaca. Les premiers zapotèques se sont installés dans la région aux alentours de 1 500 avant J.C.. Aujourd’hui, environ 400 000 personnes parlent encore la langue zapotèque et Benito Juarez, ancien président du Mexique, était lui-meme de cette communauté.

 

Eglise de Teotitlán Del Valle

J’ai découvert Teotitlán del Valle un lundi matin, un jour de marché gros saison. La route qui relie l’axe routier principal à ce village est bordé de maisons exposant leurs métiers à tisser sur les terrasses. Le village lui, était plutôt calme et j’ai du patienter jusqu’à midi que les vendeurs-tisserands s’installent. J’en ai profité pour visiter la petite église et prendre un petit café. Sur la place du village, une fois les stands installés, ce fut une profusion de couleurs et de motifs. Pour moi qui adore les tapis mexicain j’étais au paradis ! J’ai profité du peu d’affluence pour aller me renseigner un peu plus sur la technique.

 

 

 

Le process de fabrication

Laine teintée pour tapis éthniqueTout d’abord la matière première : la laine. Avant la conquête espagnole, les tapis étaient tissés à partir de matières premières végétales (yuca, palmier, coton). Les espagnols ont introduit des matières d’origine animale comme la soie et la laine toujours utilisés à Teotitlán del Valle.

La laine est ensuite filée et tintée. J’ai d’ailleurs découvert ici qu’il existait des teintures artificielles, c’est-à-dire chimiques et toxiques, et des teintures naturelles. Certaines familles de tisserands, afin de reproduire le savoir-faire ancestral, utilisent exclusivement les teintures naturelles à base de plantes ou d’animaux (cochenilles vivant sur les Nopal par exemple). Les produits artificiels teintent plus rapidement et ont une gamme de couleurs plus vive que les teintures naturelles. Mais ils sont aussi polluants pour l’environnement et toxiques pour les tisserands. Je vous conseille bien évidemment d’opter pour un tapis naturel pour un achat eco-responsable.

 

 

Métier à tisser pour tapis mexicains

Ensuite la laine colorée est tissée. Les espagnols ont également importé des métiers à tisser dits à pedales permettant de tisser des tapis pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de long ! Ces outils de production ont permis d’accélérer la production de textiles grâce aux ateliers familiaux qui se sont mis en place et qui furent les prémices des ateliers industriels.

 

 

Acheter responsable

Une fois ces notions de bases connues, voici d’autres aspects à connaître pour vous aidez à faire un choix responsable.

  • Tapis traditionnel éthnique mexicainLe prix : un tapis naturel peut être 2 fois plus cher qu’un tapis teinté chimiquement. Ceci s’explique par la teinture naturelle qui est un process plus long et complexe que la teinture artificielle. Par exemple, pour teinter une laine en rouge avec de la cochenille, le process prend 3 jours naturellement contre 1 jour seulement avec un colorant chimique. La teinte naturelle bleue est obtenue à partir de la plante indigo ou “anil” qui se produit une fois par an seulement.
  • Les couleurs ensuite : plus vives pour des teintures chimiques, plus neutres et pastels pour des teintures naturelles. Sur ce point, il n’est cependant pas facile de faire la différence. Même en sachant tout ça, je me suis faite avoir en achetant un sac supposé naturel alors qu’il ne l’était pas.
  • Les vendeurs enfin : c’est peut-être le point le plus important mais fiez-vous à votre intuition et comparez ! Certaines maisons vous expliquent en toute transparence les différences. J’ai rencontré la maison “Casa Don Taurino” où tout est clair et le prix de chaque objet est justifié par les heures de travail, les matériaux utilisés et les motifs. Mon coup de coeur va surtout à Olga et Luis que j’ai rencontrés par hasard dans un taxi partagé. Ils tissent des tapis et des sacs d’une grande qualité. Ils produisent tout à la main, de la façon la plus naturellement possible jusqu’à même recycler l’eau de la teinte. N’hésitez pas à les contacter (+52 1 951 275 1251), ils se feront un plaisir de vous envoyer quelques photos de leurs produits.

 

 

Si vous le pouvez, éviter de passer par des tours opérateurs. Motif traditionnel mexicainD’une part, parce que se rendre seul à Teotitlán del Valle est assez facile et vous permettra d’apprécier plus librement ce village et les gens qui y travaillent. D’autre part, parce que les excursions vont toujours dans les mêmes ateliers qui, après une démonstration (qui est quand même intéressante), vous vendent des tapis hors de prix dont les bénéfices rémunèrent les guides. Allez au contact des artisans vous permettra de payer un prix plus juste et de maintenir le savoir-faire traditionnel.

 

Pour allez plus loin

Je vous conseille l’excellent site www.destioaxaca.com et un article du New York Times.

Comment venir à Teotitlán ?

  • Prendre un taxi à la Centrale d’Autobus 2nde Classe qui vous emmènera directement au village de Teotitlán del Valle (à partir d’une certaine heure de la journée), ou,
  • Prendre un bus à la Centrale d’Autobus 2nde Classe direction Cruceros/Mitla. Demander au chauffeur de s’arrêter au crucero avec Teotitlán del Valle. Prendre un taxi qui vous amènera au centre du village, ou,
  • Sinon, vous avez toujours la possibilité de prendre un taxi direct depuis Oaxaca mais ce sera un peu plus cher.

 

Ce sujet vous intéresse et vous voulez en savoir plus le commerce de tapis dans la région de Oaxaca ? N’hésitez pas à me contacter ou à me laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *